Pièce iconique : Le Panama

 Le Panama, contrairement à ce que semble indiquer son nom, ne provient pas de Panama mais d’Équateur.

Ce qui le caractérise c’est sa matière, une fibre issue de jeunes pousses de palmiers d’Équateur, la paje toquilla. Il s’agit d’un chapeau très élégant, le chapeau d’une vie…

Histoire du Panama

 

Ses origines sont lointaines puisque des découvertes archéologiques viennent confirmer la présence de chapeaux en paja toquilla en 4000 avant JC.

Les conquistadors espagnols le découvrent au 16ème siècle.

Puis c’est lors de la construction du canal de Panama qu’il va se populariser massivement.

En effet, les ouvriers venus du monde entier s’équipent de ce chapeau pour se protéger du soleil durant les travaux de construction du canal.

C’est à ce moment là, qu’il est baptisé Panama Hat.

En 1906 Roosevelt porte un Panama Hat lors de sa visite du chantier contribuant à le faire connaître.

Le Panama devient un symbole d’élégance et les Parisien l’adoptent rapidement. Il pourrait même être à l’origine du surnom de la ville “Paname”.

 Il est ensuite porté par de nombreuses stars de cinéma durant tout le 20ème siècle. 

Aujourd’hui il est toujours aussi actuel.

Le chapeau

Le Panama désigne en réalité n’importe quel chapeau avec un tissage très serré et précis, réalisé à la main à partir d’une matière bien particulière : la Paja Toquilla.

Il peut donc être de n’importe quelle forme.

Mais on le connait généralement sous la forme Fedora (ou Borsalino) dans une couleur ivoire garnie d’un ruban marron ou noir ou de couleur blanche avec un galon noir.

Il y a beaucoup de « faux » Panama avec des qualités très variables.

Le « vrai » Panama est un chapeau luxueux qui se distingue par une rosace sur le dessus de sa calotte. Cette rosace correspond au début du tissage.

 

Pièce iconique : Le Panama

Fabrication

Après récolte, les feuilles de palmier sont transportés à dos de mules jusque dans les villages équatoriens. Cette matière première, appelée “paja toquilla” pousse en Équateur. Les Équatoriens appellent d’ailleurs le chapeau “sombrero fino de paja toquilla” plutôt que “panama”.

La palme est alors séparée en fines fibres qui sont cuites ou séchées selon la région. La paille est ensuite triée selon sa finesse et les chapeaux sont tissés à la main. Chaque chapeau est tissé par un seul tisseur.

Certains Panama de très grande qualité peuvent nécessiter jusqu’à 8 mois de tissage.

On distingue trois types de tissages selon la région :

  • Brisa
  • Cuenca
  • Montecristi

Chacun a un point de tissage particulier et une façon de tisser différente, tantôt assis, tantôt debout penché sur l’ouvrage.

les Panama Montecristi sont connus pour être les …

Cet article est réservé aux Membres Premium !

Deviens Membre Premium ❤️ !
Et accède immédiatement à TOUS les articles du site et à de nombreux avantages (sans aucun engagement) :

2 Commentaires

  1. Sophie

    Bonjour Cindy, quel charme et quelle élégance tous ces beaux chapeaux de paille 😍😍 ! Ça fait envie…

    Réponse
    • Cindy Toscano

      N’est-ce-pas 😍

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 astuces pour être stylée immédiatement ?

 

Ça te dit ?

Inscris-toi !

Je t'envoie ton ebook gratuit tout de suite !

Ta demande est enregistrée ! Rdv dans ta boite mail !