La colorimétrie est une technique très en vogue lorsqu’il est question de relooking. La sympathique Madame Relooking te place devant un miroir et pose des morceaux de tissus de couleurs différentes à coté de ton visage. Soudain elle plisse ses yeux, fronce ses sourcils. Le verdict tombe, sans appel. Tu es hiver intense. Le orange c’est dead pour toi ma cocotte… C’est une partie du job de Madame Relooking : te classer dans une saison en fonction de ton teint, de la couleur de tes yeux et de tes cheveux. Ainsi tu seras printemps, été, automne ou hiver.

Madame Relooking te remet ensuite une petite fiche avec un nuancier et te recommande de l’emmener avec toi lorsque tu fais du shopping en te recommandant de ne pas prendre trop de libertés sous peine de ressembler à une vieille bique toute fade. Bon j’exagère un peu …

Parce que selon la théorie de la colorimétrie, les couleurs des vêtements que tu portes, agissent directement sur l’éclat de ton teint, de tes yeux et de tes cheveux. Lorsque les tonalités de ces couleurs s’accordent aux tiennes, tes traits s’adoucissent et ton regard s’illumine, une harmonie est créée. Par contre, si les teintes ne sont pas appropriées à ton teint, elles vont te donner mauvaise mine, elles te feront paraître plus fatiguée que tu ne l’es réellement (si, si c’est vraiment possible), et accentueront tes cernes et tes rides (comment ça, tu n’as pas de rides ?!).
Madame Relooking détermine ensuite si tu es plutôt douce ou plutôt intense (ça ne s’invente pas !) en fonction du contraste qu’il y a entre ton teint et tes cheveux.
La technique de la colorimétrie avec classement en saisons a été mise au point par Johannes Itten, un peintre suisse en 1928. Cette technique a connu une seconde jeunesse dans les années 70 avec un best-seller « Color me beautiful» (Carole Jackson). Depuis, elle est toujours en vogue.

Les saisons colorimétriques

Été et hiver

Les palettes destinées aux femmes « été » et « hiver » contiennent des couleurs aux reflets froids, à base de bleu et de rose.

L’éclat de l’été est tout en douceur.

Celui de l’hiver est plus franc.

La colorimétrie

Printemps et automne

Les palettes destinées aux femmes « printemps » et « automne » sont composées de couleurs aux reflets chauds, à base d’orangé et de doré.

L’éclat du printemps est doux et lumineux.

Celui de l’automne est dense et parfois sombre.

Cet article est réservé aux Membres Premium !

Deviens Membre Premium ❤️ !
Et accède immédiatement à TOUS les articles du site et à de nombreux avantages (sans aucun engagement) :