La garde-robe idéale … Nous avons toutes ce petit rêve secret d’une garde-robe parfaite avec des pièces variées qui nous iraient divinement bien et que nous prendrions plaisir à porter chaque jour ! Aujourd’hui nous abordons une question essentielle dans nos vies de fashionista : comment se constituer cette garde-robe de rêve ?

La garde-robe idéale

En voilà un projet ambitieux ❤️… Je vous parle un peu de moi pour illustrer le bazar : Pendant des années je n’ai fais que remplir mes armoires … sans aucune réflexion ni stratégie pour me constituer une garde-robe digne de ce nom. Remplir désespérément ; remplir, remplir, remplir… Remplir jusqu’à n’en plus pouvoir.

Ah c’est sûr je ne manquais pas de vêtements ! Surtout pas de vêtements que je ne portais jamais ! Je les contemplais … sur leur cintre ! Sur leur cintre pendant quelques années avant de finir dans un sac de vêtements jeté au container pour la collecte après avoir été portés une ou deux fois … voire jamais. Il n’y avait guère de cohérence dans tout ce bric-à-brac d’achats intempestifs. Je voyais un truc qui me plaisait sur un cintre ou sur quelqu’un d’autre ? J’achetais ! Sans trop me poser de questions en fait …

Quel gâchis quand j’y repense… Combien d’heures travaillées pour me payer ces vêtements jamais portés ? … Et le pire Oui vraiment le pire : cette impression de vide intersidéral le matin en contemplant mon armoire avec pour conclusion :  » Je n’ai rien à me mettre » ou plutôt « Je ne sais pas quoi mettre », « Rien ne me fait envie »

Pendant des années, j’ai dépensé beaucoup trop de temps et d’argent pour un résultat quelconque qui ne me convenait pas.

Il y a 1000 vêtements dans ma garde-robe et je ne sais pas quoi mettre.

Alors vite, j’enfile mon jean, mon pull gris et mes boots noires …  « Ah ouais bof c’est pas terrible comme résultat, je suis un peu déçue … Je suis toujours habillée de la même manière … alors que j’ai tant de vêtements si différents… Allez, aujourd’hui j’innove ! Je vais porter cette nouvelle petite jupe si mignonne achetée hier chez Zara… Pfff, je ne comprends pas …. Ça avait l’air tellement chouette en boutique …. Mais en fait non. Là, c’est quelconque et puis je ne me sens pas super à l’aise avec ça. Puis j’ai plus trop le temps de cogiter faut que j’aille bosser.  Je vais remettre mon jean, mon pull gris et mes boots noires finalement. Ça c’est pas mal …. Oui mais c’est toujours la même chose…. Oui mais c’est pas mal … Oui mais c’est toujours la même chose « .

Comment un style peut-il être aussi pauvre avec autant de vêtements dans une armoire, hein ? Comment ? Faut qu’on m’explique !

Il y a différentes erreurs que nous commettons toutes et qui expliquent ce sentiment d’être habillée toujours de la même manière et de n’avoir rien à mettre.

Les 3 erreurs fréquentes

1.Trop de noir tue le noir

L’une de mes erreurs était de me focaliser sur le noir. Il me fallait du noir parce que je pensais que le noir se mariait avec tout. Le noir était donc la base de ma garde-robe. J’étais toujours à la recherche de vêtements noirs : des pantalons noirs, des jupes noires, des robes noires, des tops noirs, des chemises noires, des pulls noirs, des manteaux noirs et même des écharpes noires. 

Je portais systématiquement du noir : que ce soit pour le haut, le bas ou les chaussures. Il y avait toujours une pièce noire dans mes tenues. Le noir c’était un peu mon joker… mon doudou … mon gri-gri.

En boutique, je craquais sur un article, j’avais plein d’idées pour l’associer. Puis de retour à la maison … le trou noir … comme si j’avais tout oublié … Zéro inspiration :

S’il s’agissait d’un top de couleur, il finissait invariablement avec une jupe noire ou un pantalon noir. S’il s’agissait d’une jupe ou d’un pantalon de couleur, il finissait avec un top noir.

Noir, noir, noir. Ben oui le noir c’est bien connu ça va avec tout. Seulement j’avais toujours désespérément la même allure… Quoi que j’achetais, je n’étais jamais totalement satisfaite du résultat. Je trouvais le rendu quelconque, banal. J’avais de belles pièces mais j’étais incapable de bien les mixer entre elles. J’allais donc toujours au plus simple : l’association avec du noir. Et le résultat n’était pas très brillant à mon goût.  Je ne me doutais pas que tout ce noir était en grande partie responsable de mes « problèmes ». Parce que le noir tue la variété, la fantaisie. Vous voulez savoir comment je m’en suis aperçue ? Comme je ne comprenais pas ce qui « clochait » avec mes fringues et mon style, je me suis créée un tableau sur Pinterest dans lequel j’ai épinglé toutes les tenues que je trouvais trop canons. Puis j’ai cherché leurs points communs, leurs dénominateurs communs. L’un d’eux était l’absence de noir dans la tenue. Ou alors, quand il y avait du noir, c’était dans le but de se créer délibérément un look rock ou glamour par exemple.

Le noir en s’immisçant partout, asphyxie votre garde-robe et, contrairement à la croyance populaire, il est difficile à porter.

Le « trop de noir dans une garde-robe » est une erreur. Il est en très grande partie responsable de cette impression d’être toujours habillée de la même manière. Le noir ne devrait avoir sa place que pour certaines pièces bien précises. Il ne devrait pas s’étendre et phagocyter l’ensemble de votre garde-robe (sauf si vous êtes gothiques et que vous voulez le rester hein …. bien sûr).

2.Trop de vêtements pas adaptés

J’ai aussi dépensé des fortunes pour des vêtements importables. J’ai acheté des vêtements trop petits ou trop grands juste parce que la marque ou le modèle me plaisaient et qu’ils étaient graaaave soldés et que je me disais qu’avec un petit régime alimentaire assez strict ou en refaisant un peu de sport (tiens donc),  je pourrai porter ce micro-short (même pas stretch) taille 34.

J’ai même acheté des chaussures trop petites. Ben quoi c’était des Chloé ! Une affaire en or, remisées à 50% (forcément ces chaussures sont mega remisées : Qui achète du 35 au rayon adulte, hein ? Qui ?). Je me disais qu’en recourbant un peu les orteils ça le ferait. Je ne vous parle pas des escarpins à talons trop hauts, beaucoup trop hauts, importables, voir dangereux mais tellement plus sexy que les talons raisonnables. Je n’ai jamais pu quitter la maison avec. Il m’aurait fallu un déambulateur pour assurer une avenir à mes chevilles. Je ne vous parle pas non plus des jupes qu’on ne peut porter qu’assise ou debout mais sans marcher, car trop serrées, ni des jupes qui remontent dès qu’on fait le moindre pas … le calvaire de nos vies de fashionista.

J’ai acheté des vêtements qui ne me correspondaient pas. J’ai acheté des vêtements au cas où. J’ai acheté des vêtements que je ne pouvais pas assortir. J’ai acheté certains vêtements au cas où j’achèterai d’autre vêtements … que je n’ai finalement jamais achetés … J’ai acheté des vêtements qui ne m’allaient pas, qui n’étaient pas confortables, qui ne correspondaient pas à mon style de vie.

3.Trop de vêtements dans mes armoires

Tous ces vêtements venaient s’entasser dans mon armoire, me donnaient simultanément une impression d’overdose et celle qu’il manquait, malgré tout, quand même, toujours, LA pièce qui allait tout changer dans cette fichue garde-robe.

J’avais beaucoup beaucoup beaucoup trop de vêtements et manquais de visibilité sur le contenu de ma garde-robe.

Il ne s’agit pas là d’erreurs de style. Il s’agit d’erreurs de débutante. Je m’étais tout bonnement laissée bernée par les manoeuvres de l’industrie de la fast-fashion en achetant sans cesse des pièces quasi-similaires mais avec un petit détail tendance différent. Oui mais similaires quand même …

Comment peut-on jeter autant d’argent par la fenêtre ? Sans déconner, quand j’ai fais le tri et l’inventaire de mon dressing, j’y ai trouvé neuf chemises blanches. Comment une telle chose a-t’elle pu arriver ?? Non… mais neuf chemises blanches tout de même ! Je crois tout simplement qu’à chaque fois qu’une chemise blanche m’allait, je l’ai achetée. En pensant à chaque fois qu’elle était vachement mieux que la précédente qui elle, n’avait pas ce petit détail en plus (que seule moi pouvait voir). Oui, les boutons sont nacrés sur cette chemise blanche alors que sur les autres, ils étaient en plastique blanc. C’est plus chouette le nacré ?… Mais je ne peux pas porter neuf chemises blanches en même temps ! Certes.

Pourquoi je n’ai pas eu plutôt cette idée lumineuse qui consiste à réfléchir d’abord à tous mes critères et acheter ensuite une seule chemise qui y réponde exactement ?

Je me suis donc retrouvée avec des tonnes de fringues dans mon dressing et je portais invariablement les mêmes vêtements.

Parce que trop de choix tue le choix.

C’est effrayant quand il y en a trop. Il faut réfléchir chaque matin, on a pas forcément le temps … alors on cède à la facilité et à nos valeurs refuge.  Ok, je ressors mon jean, mon pull gris et mes boots noires ….

 

Ce que je voulais

Je ne sais pas si l’approche de la quarantaine y a été pour quelque chose, mais il y a eu urgence pour moi. J’ai réfléchis à ce que je voulais. Ça a grosso merdo donné ça :

Affirmer ma personnalité vestimentaire; Trouver enfin ma « signature vestimentaire »; Me constituer une garde-robe qui me ressemble et pas juste un assemblage de dizaines de vêtements hors de prix; Arrêter de me ruiner et de m’encombrer avec des tonnes de vêtements similaires.

Un jour, j’ai calculé ce que j’ai dépensé en vêtements depuis que je travaille. Je vous conseille de faire une estimation similaire, en tenant compte de votre budget shopping mensuel. Moi ça m’a filé le vertige. Tout cet argent aurait pu être consacré à d’autres projets plus grands. Avec du recul, je me suis rendue compte aussi qu’en cessant toutes ces nombreuses petites dépenses, j’aurai pu me permettre de très belles pièces considérées jusque là comme inaccessibles.

J’ai donc décidé de : Stopper cette errance stylistique engendrée par les diktats de la mode; Limiter les achats compulsifs; Mettre fin à cette boulimie de vêtements cheap qui consiste à acheter, à chaque nouvelle saison, des dizaines de nouveaux vêtements « jetables »; Trouver mon style et me faire enfin plaisir avec tout ça, m’amuser, « make fun », parce qu’à la base on ne parle pas d’une question de vie ou de mort, mais de plaisir. Alors le but n’est clairement pas de se prendre la tête, mais de S’AMUSER.

 

[thrive_2step id=’9460′][/thrive_2step]

Une vraie méthode pour constituer sa garde-robe idéale

J’avoue que je suis certainement un peu sévère avec moi même puisque mon entourage ne portait pas forcément un jugement aussi dur sur mon style. J’ai même eu souvent des compliments sur mes tenues.  C’est vraiment moi qui au fond, n’étais jamais complètement satisfaite. Je voulais quelque chose de plus construit, de plus abouti. Alors j’ai beaucoup réfléchi, j’ai beaucoup lu, je me suis documentée, j’ai observé et j’ai mis en place une méthode avec  un plan d’actions pour me la constituer cette garde-robe idéaleUn plan d’actions ? Wtf, elle a dit un plan d’actions ? Oui, oui, oui…. elle a vraiment dit ça ! Ok, ça peut paraître un peu excessif de prime abord. Mais à nouveau, si je fais le compte de ce que me coûte cette « insatisfaction » permanente (financièrement mais aussi en terme de temps passé), résoudre ce problème nécessite de prendre le taureau par les cornes.

Et cette méthode, je vais la partager avec vous. Parce que je sais que vous êtes nombreuses à passer EXACTEMENT par le même questionnement, les mêmes insatisfactions et les mêmes souhaits, hein c’est vrai ?

Voici donc ma méthode pas-à-pas en 5 étapes

Étape 1 : C’est ici. Nous avons aujourd’hui clairement pris conscience du problème. Nous l’avons défini, mis des mots dessus, c’est important pour pouvoir le prendre à bras le corps.

Étape 2 :  Lors de la prochaine étape, nous allons, vous et moi, réfléchir à nos vrais besoin et définir clairement les objectifs que nous souhaitons atteindre pour obtenir enfin un résultat probant.

Étape 3 :  Nous parlerons tri & inventaire des vêtements (alléger votre penderie est une étape indispensable).

Étape 4 : Nous aborderons les techniques pour constituer votre garde-robe idéale.

Étape 5 : Comment mettre en place une stratégie pour maintenir votre garde-robe au top niveau.

Dans les rubriques « Les basiques » et « Les pièces fortes », vous trouverez les articles qui reprennent de manière très détaillée, les différentes pièces de la garde-robe idéale avec de nombreux exemples de « mix & match » pour vous ouvrir de nouvelles possibilités sur la manière de porter vos vêtements !

Constituer votre garde-robe idéale ne s’improvise pas. Vous me suivez dans l’aventure ?

[widget id= »text-7″]

On papote ?

Maintenant, racontez-moi un peu votre arrivée ici – même si la publication date un peu,  ça me fait toujours autant plaisir de découvrir qui arrive ici et je vous réponds avec plaisir, alors n’hésitez pas à commenter !

Que pensez-vous de votre garde-robe actuelle? Êtes-vous  contente de votre style actuel ? Êtes vous satisfaite de vos looks, de vos achats ? Si oui, quels sont vos petits secrets ? Si non, qu’aimeriez-vous changer ?

Passez une très belle journée ! Des Bisous ?

 

error: Attention ! Ce contenu est protégé !!