Le tri de votre dressing est une étape primordiale dans la constitution de votre garde-robe idéale. Le tri et l’inventaire vous permettront de retrouver une vision exhaustive du contenu de votre garde-robe pour composer chaque jour des tenues variées et vous permettront de lister avec précision les pièces à compléter.

? Créer sa garde-robe idéale, trouver son style. Étape 3 : tri & inventaire. La méthode complète et en accès gratuit sur https://stylee.fr

Dans les étapes précédentes, nous avons pris conscience que notre garde-robe actuelle était peut-être inadaptée (étape 1) .

Pleines de bonne volonté, nous nous sommes fixées des objectifs  pour nous constituer notre garde-robe idéale (étape 2).

La révolution est en marche !

Maintenant trions ! Oui c’est fastidieux. Il vaut mieux avoir un peu de temps devant vous.

L’objectif est de désencombrer pour ne conserver dans votre garde-robe que ce que vous allez réellement porter; des pièces versatiles que vous prenez vraiment plaisir à porter.

Statistiquement, loi de Pareto oblige, nous portons 20 % de nos vêtements 80 % du temps. Nous allons aujourd’hui nous débarrasser d’une grosse, très grosse partie des 80%.

Bon allez on respire un bon coup, on se munit d’un petit sac en papier pour s’hyper ventiler au cas où. On se détend. Tutto va benissimo…

Comment trier votre garde-robe ?

Sortez tout !

Faites de la place sur votre lit. Puis sortez l’ensemble des  vêtements de votre garde-robe actuelle.
Commencez par virer sans pitié tous les vêtements qui ne sont plus à votre taille.

On ne garde pas les vêtements trop petits ni ceux qui sont trop grands.
Si vous n’êtes pas sûre, prenez quelques instants pour essayer. Ce sera du temps de gagné pour plus tard.

Soyez ensuite sans pitié pour les vêtements boulochés, tachés, troués, informes, délavés, démodés … Sans pitié j’ai dis. Même s’il s’agit du Christmas Jumper à tête de cerf et petits flocons de neige tricoté par Tata Josette pour Noël 1989. Un vêtement abimé, ça fait négligé et ça flinguera n’importe quelle tenue, quels que soient vos efforts.

Faites trois piles de vêtements

Prenez chaque pièce en main et prévoyez 3 piles de vêtements :

Les vêtements que j’aime porter et qui me vont avec certitude.
Cela représente rarement plus d’1/3 du total.
Ces vêtements vont dans la pile 1.

Pour les autres pièces, celles que vous ne portez pas souvent ou pour lesquelles vous avez un doute, demandez-vous quand vous avez porté le vêtement pour la dernière fois :

 Si c’était il y a moins de 2 ans : les vêtements vont dans la pile 2

 Si c’était il y a plus de 2 ans : les vêtements vont dans la pile 3

Rangez à nouveau la pile 1 dans votre armoire en appréciant le vide qui s’est créé. Voici devant vous, les vêtements que vous aimez et qui vous vont parfaitement bien. Désormais, vous n’achèterez plus que des vêtements du même acabit.

Maintenant, reprenez la pile 3 et posez-vous les questions suivantes pour chaque vêtement :

 

 

Porter ce vêtement me fait-il plaisir ?
Il n’y que 2 réponses possibles : Oui ou Non. Toutes les autres réponses (avec 2 kg en moins, c’est un cadeau, c’était une bonne affaire, il était cher…) ne sont pas recevables
.

Si c’est oui, posez-vous les 2 questions suivantes :

  • Pourquoi ne l’ai-je pas porté depuis  plus de deux ans ? C’est peut-être une question d’occasion qui a manqué (s’il s’agit d’une robe de soirée ou une robe de cérémonie par exemple).
  • Est-ce que j’ai encore envie de le porter ?
    • Non ? il reste dans la pile 3
    • Oui ? il rejoint la pile 2

Si c’est non (ce vêtement n’a pas été porté depuis plus de deux ans et vous n’avez pas de plaisir à le porter) … pourquoi l’avez-vous encore en main? Il reste dans la pile 3 !

Reprenez la pile 2. Qu’est-ce-qui cloche avec ces vêtements ? Vous n’aimez pas les porter ? Vous n’êtes pas sûre qu’ils vous aillent ? Ils étaient chers ? Ce sont des cadeaux ? Ou peut-être des doublons et des triplons ? Auxquels cas, soyez sélective. Les doublons et les triplons rejoignent la pile 3, sauf s’il s’agit de basiques et que vous avez volontairement acheté le même modèle en plusieurs exemplaires parce que c’est un intemporel. Car non, non, non … vous n’avez vraiment  pas besoin de trois shorts jaunes dans votre garde-robe.
Pour les autres vêtements de la pile 2, ceux dont vous n’êtes pas sûre, je vous propose de les ranger dans un carton en bas de votre armoire et de voir dans trois mois s’ils vous ont manqué ou si vous les avez complètement oublié. Le tri se fera de lui-même.

Maintenant allez chercher un grand sac en plastique. Déposez la Pile 3 dans le sac. Fermez le sac. Posez un cadenas. Faites vos adieux à ce sac, un bisou, un merci et jetez-le immédiatement par dessus bord. Non je rigole. Il y a des solutions plus clean pour se débarrasser de tout ça.

Mais ce qui est important c’est de ne pas revenir sur le contenu de ce sac en vous disant « ah ce petit top n’est pas si mal finalement, je pourrai encore le porter ». Parce que tout au fond de vous, vous savez très bien que vous ne le porterez plus. Enfin…. c’est évident les Cocottes. Ça fait trois ans qu’il moisit au fond de votre placard, ce n’est pas demain que vous allez en tomber raide dingue amoureuse. Dons pas de pitié. Si vous le remettez dans votre armoire, vous ne faites que reculer l’échéance et garder votre culpabilité d’erreur d’achat (il était cher, c’est de la marque …) sous votre nez chaque matin.  Et ça, clairement, ce n’est pas ce qu’il y a de mieux pour ni pour démarrer une journée… ni pour se constituer une garde-robe idéale.  Déculpabilisez-vous en vous disant que tout n’est pas perdu et que vous avez appris de votre erreur. Vous verrez qu’une fois qu’il ne sera plus sous vos yeux, vous allez l’oublier très très vite …

Souvenez-vous que nous sommes là pour faire un tri drastique et que nous gardons uniquement ce qui nous met réellement en joie (merci Marie Kondo ). Tampis s’il ne reste pas grand chose. Au moins vous partirez sur de bonnes bases solides.

D’où ce rappel important : assurez-vous que dans la pile n°1 vous ne gardiez que les pièces qui vous vont VRAIMENT, qui sont adaptées à votre silhouette, que vous jugez confortables et portables (bye-bye les pulls qui grattent, les jupes qui remontent et les chaussures qui font mal). En un mot, gardez ce que vous aurez plaisir à porter.

N’oubliez pas : Le principe n’est pas de se constituer une garde-robe, vous en avez déjà une. L’objectif est de se constituer une garde-robe idéale.

Faites taire à tout jamais la petite voix du « au cas où » , du « on ne sait jamais, sur un malentendu » et aussi du « c’est un cadeau » et du « je vais faire régime et je pourrai à nouveau le porter ». Parce que ce ne sont pas ces petites voix qui viennent vous aider chaque matin quand vous êtes face à vos piles débordantes de vêtements. Alors shut up les petites voix culpabilisantes! Ne cédez pas non plus à la tentation de garder ces vêtements pour les porter à la maison. Comme le souligne Marie Kondo, l’ayatollah du tri et du rangement :  ce que l’on porte à la maison influe l’image de soi. Et donc, ce qui n’est pas digne d’être porté à l’extérieur ne mérite pas non plus d’être porté à l’intérieur.

Il va sans dire que tout ceci s’applique également aux ceintures, chaussures, vestes, manteaux, sacs et autres accessoires qui font partie intégrante de la garde-robe.

Le slogan du jour: Less is more !

Je fais quoi des vêtements que je ne garde pas ?

Voici plusieurs éventualités :

Est-ce que cela peut faire le bonheur d’une amie, d’une membre de la famille ? Attention, je ne donne que des vêtements en très bon état,  je n’inflige pas aux autres ce que je ne veux pas qu’on me fasse.

Est-ce que c’est un vêtement que je peux éventuellement revendre lors d’une bourse au vêtements ou d’un vide-dressing, sur des sites spécialisées telle Vinted ou Videdressing ou sur Leboncoin ?

Le cas échéant, le vêtement est-il en bon état ? Si oui, je peux le donner à une oeuvre caritative. Si non, je jette. Je dis « je jette » ou « poubelle » mais c’est une façon de parler. Car les vêtements ne se jettent pas. Ils se recyclent très facilement.  On s’en sert entre autre pour fabriquer des matériaux isolants. Donc ne les mettez pas à la poubelle mais plutôt au container à vêtements.

Et si « je n’arrive pas à trier » ?

Pour certaines, ce tri de la garde-robe se fait dans la souffrance. Il n’est pas évident de se prendre en plein poire toutes nos erreurs d’achats et dépenses inutiles. Mais vous vous rendrez compte ensuite que vous délester de ce poids est une libération.

Si le tri s’avère trop difficile, demandez à une amie fiable, sincère et de bon goût de venir vous conseiller.

Vous pouvez aussi procéder par étapes et désencombrer progressivement. Par exemple en mettant tous vos cintres dans un sens et en changeant le cintre de sens lorsque le vêtement est porté. Cela permet après quelques mois de se rendre compte facilement des vêtements qui ne sont jamais portés.

Ou vous pouvez placer dans les vêtements pour lesquels vous avez un doute dans un sac et  constater au bout de 3 mois si vous avez eu envie de piocher dans le sac ou non (comme pour la pile n°2).

Quelque soit la méthode choisie, tenez bon ! On ne lâche rien ! Souvenez-vous, c’est la première étape dans la quête de votre nouveau style!

L’inventaire de la garde-robe

Une fois ce tri effectué, ouf alleluia, vous voilà avec une armoire désencombrée! Vous retrouvez de la visibilité dans ce que vous possédez. Je suis sûre que vous avez découvert certaines pièces dont vous aviez oublié l’existence.
C’est un sentiment de légèreté très libérateur que celui « d’avoir moins », de reprendre le contrôle et d’avoir à nouveau une vue d’ensemble sur sa garde-robe.
Nous allons maintenant faire un inventaire des rescapés ! Pour cela répertoriez-les par catégories :

  • Hauts : 1 Chemise blanche, 1 Chemise imprimée, 1 débardeur noir dos nageur, 1 t-shirt blanc loose, 1 bustier …
  • Pantalons : 1 jean boyfriend, 1 jean slim noir, 1 pantalon à pinces noir …
  • Jupes : 1 jupe en cuir camel, 1 jupe droite noir, 1 jupe patineuse noire …
  • Robe : 1 robe noire, 1 robe portefeuille imprimée, 1 rose d’été à bretelles spaghetti, 1 robe jacquard rose …
  • Vestes … et ainsi de suite.

Cela  vous permettra de faire un état des lieux de ce qui sera la base de votre nouvelle garde-robe. Cette liste vous sera bien utile pour définir les pièces qui viendront la compléter.

Vous pouvez faire cela sur un tableau Excel, dans un petit cahier, sur une feuille… it’s up to you ?

Perso j’utilise une application assez utile qui s’appelle Stylebook et qui permet de lister tous les vêtements que j’ai puis de créer des looks avec et ainsi de s’en souvenir. Je vous en parlerai plus en détails ultérieurement.

Dans la prochaine étape de cette méthode pour se constituer sa garde-robe idéale, nous entrons dans le vif du sujet avec un topo sur les basiques & les pièces fortes.

On papote ?

Et vous alors ? Racontez-moi un peu …. vous l’avez fait ce tri ? De combien de kilo de vêtements vous êtes-vous délestée ? Qu’en avez-vous fait ? Que pensez-vous de ce qu’il reste dans votre garde-robe ? Comment vous sentez-vous après ce tri ?

 

error: Attention ! Ce contenu est protégé !!