Bonjour les Filles !

Ce matin, je vous parle Beauté !  Ça n’arrive pas souvent mais j’espère que cette rubrique va s’étoffer !

À la base, je voulais vous parler de ma routine Beauté dont je suis tellement « in love ❤️« .

Mais cela nécessitait de vous donner quelques explications sur ma situation et ma démarche.

Alors je vais prendre les choses dans l’ordre et vous parler d’abord de ma « situation cosmétologique ».

Pour les lectrices plus anciennes qui me suivaient déjà, vous savez que j’ai quitté les cosmétiques conventionnels il y a plusieurs années pour me tourner vers le bio.

? Routine cheveux Reverie & John Masters Organics

Routine cheveux – Cherchez l’intrus !

Parce qu’avec toutes les substances présentes dans les cosmétiques conventionnels, ce n’était juste plus possible !

Mais avant ça, petit flash-back !

J’ai toujours été très fortement conditionnée par la pub, le merchandising, le packaging etc.

Moi ces petites boites, ces petits flacons, ces petits pots colorés me faisaient tourner la tête ?.

Il y a encore quelques années, je ne pouvais pas entrer dans une parfumerie, une parapharmacie ou un supermarché sans passer par le rayon « cosmétiques » et acheter une merdouille à deux balles (ou à beaucoup plus de balles ?).

Il y avait donc dans ma salle de bain une accumulation incroyable de crèmes de jours, de masques, d’anti-cernes, d’anti-rides, d’anti-moche etc. Je ne vous parle même pas du nombre de shampooings ou de gels douches au bord de la baignoire …

Est-il utile de vous dire que la plupart de ces produits ne servaient que quelques fois. Je m’en lassais rapidement parce que je trouvais toujours « mieux », « plus efficace », « plus agréable » et je ne les terminais jamais. Quel gâchis…

Parce que 2 balles + 2 balles + 2 balles + 2 balles + … au bout d’une année ça commence à chiffrer. 

Bref en voyant apparaitre les premiers signes de l’âge, j’ai commencé à me poser des questions sur la supposée efficacité de ces produits.

Parce qu’on va se mentir, à 22 ans, on veut bien y croire à cet anti-ride révolutionnaire ! On a zéro ride, ça marche drôlement bien ?.

Mais à 40 ans c’est une autre affaire ?…

? Body Polish & Pody Butter Sweet Pumpkin Rachel's Plan Bee

Body Polish & Pody Butter Sweet Pumpkin Rachel’s Plan Bee – Des textures et une senteur à tomber ❤️

Mon cheminement vers l’alimentation bio a aussi soulevé bien des interrogations sur la composition exacte des autres produits « chimiques » dont je me servais au quotidien (cosmétiques et nettoyage).

Car il n’est pas « inoffensif » ou « anodin » de s’en tartiner sur le corps et le visage plusieurs fois par jour…

Il ne s’agit pas de consommation occasionnelle, mais bien de produits que l’on utilise régulièrement et sur le long terme…

Je ne vous cache pas mon effroi en découvrant les « vertus » des composants utilisés dans la plupart des cosmétiques conventionnels : phenoxyethanol, paraben, silicones, triclosan, phtalates, etc. (la liste est longue).

Je vous rappelle d’ailleurs cette liste très instructive publiée par l’UFC-Que Choisir :  liste de 185 produits d’hygiène et de beauté contenants des perturbateurs endocriniens.

C’est à pleurer ?.

On y découvre que même des produits avec une image « à l’ancienne » (comme Le Petit Marseillais) ou « naturelle » (comme Timotéi) contiennent des substances toxiques ou au moins très controversées.

Alors bien sûr, il y a toujours des discussions sur le fait de savoir si ces substances sont ou non aussi cancérogènes qu’on le pense.

Vous pensez bien que les mastodontes d’une industrie qui génère des milliards de chiffre d’affaires, ne va pas se laisser torpiller comme ça.

Et donc les lobbies font leur travail de sape, en installant le doute après chaque nouvelle étude scientifique sur le sujet…

Chacune reste évidemment libre de choisir son camp. Moi j’ai choisi le mien ?. Je suis pour le principe de précaution !

Je me suis lancée dans les cosmétiques bio il y a 6 ou 7 ans;  avec essentiellement des marques disponibles en parapharmacie (Sanoflore, Nuxe bio, Jonzac etc).

Je me suis complètement détournée de la publicité  à la TV, dans les magazines etc. Toutes ces publicités vantant l’efficacité extraordinaire de composants finalement toxiques me donnaient tout juste encore la nausée…

Et j’ai essayé de prendre sur moi par rapport au packaging beaucoup moins « sexy » de tous ces cosmétiques bio (je ne me retrouvais pas dans ces lignes colorées et pas assez « classe »), en me disant que c’était ça ou le « chimique ».

J’étais évidemment rassurée de ne plus avoir affaire à ces substances toxiques et au niveau des résultats, je restais plus ou moins sur ce que j’avais connu avec les cosmétiques conventionnels.

Puis l’an dernier, grâce à Aurélie de la chaîne Youtube Clelia2612, j’ai découvert les cosmétiques « eco green de luxe ».

Le level supérieur quoi ❤️…

Alors ce sont des cosmétiques qui ne sont pas forcément labellisés « bio » mais qui contiennent des actifs naturels, très peu d’additifs et qui ont des résultats sur-puissants.

Pour de vrai.

Ils n’ont pas besoin de pub à la TV, eux.

Il suffit de les essayer pour s’en apercevoir.

Et là : whaouuuu ! Cela n’a rien à voir avec tout ce que j’ai pu tester par le passé !

Mon seul regret est de ne pas m’y être intéressée plus tôt, je pense que j’aurai encore pu ralentir un peu le vieillissement de ma peau ?.

Évidemment dans ce que vous venez de lire, il y a le mot « luxe » qui n’a pas du vous échapper.

Ces cosmétiques sont chers… et même horriblement chers mais je peux vous assurer que pour ceux que j’ai testés, ils valent ce prix de dingo.

Comme le budget n’est pas extensible (parce qu’à coté des cosmétiques il y a aussi The Kooples, CosmoParis, Maje, les voyage, nos activités culturelles etc. qui nous font de l’oeil), il faut faire des arbitrages.

Mon parti pris, cela a été de me tourner vers un certain minimalisme au niveau des cosmétiques.

À vrai dire, je m’étais déjà lancé dans ce minimalisme bien avant d’être passée aux cosmétiques « eco green de luxe ».

La lecture de Dominique Loreau m’a beaucoup aidé à aller dans ce sens, à prendre conscience du beau et du « peu » (dans une certaine mesure). 

Cela m’a ouvert les yeux sur le fait que lorsque nous consommons, c’est notre temps que nous donnons (et pas que notre argent en réalité, puisqu’en échange d’argent nous offrons ce qui nous est le plus précieux : notre temps).

Et que notre temps vaut beaucoup plus que ce qu’essaye de nous faire croire la société de sur-consommation.

Et cela s’applique à tous les pans de notre vie, y compris les cosmétiques…

J’ai donc, depuis des années, drastiquement réduit le nombre de cosmétiques présents à la maison. Et je m’oblige à aller jusqu’au bout de chaque produit acheté.

Cette démarche est vraiment facilitée lorsque l’on se tourne vers ce genre de produits qui font un bien fou. Ces produits vont rapidement vous conforter dans le bienfondé du minimalisme ! C’est bien simple maintenant je suis malheureuse quand j’arrive au bout d’un produit (vs avant ou je me disais « chouette je vais pouvoir le jeter et en essayer un autre ») … et maintenant je gratte jusqu’au dernier micro-gramme…

Pour vous donner une indication précise, aujourd’hui, il y a 17 produits dans ma salle de bain :

  • un savon ou un gel de douche bio (marque Lavera)
  • un shampooing et un après-shampooing (marque Evolv-H ou Reverie)
  • un exfoliant pour le corps (Rachel’s Plan Bee Body Polish Sweet Pumpkin en hiver, Cocinut Beach en été)
  • un shampooing sec (marque Batiste, le dernier rescapé conventionnel)
  • un spray coiffant (John Masters Organics)
  • une pâte de coiffante (John Masters Organics)
  • un dissolvant
  • un spray revitalisant (John Masters Organics)
  • un beurre hydratant pour le corps en hiver (Rachel’s Plan Bee Body Butter), une huile en été (Rachel’s Plan Bee Coconut Beach)
  • un déodorant que j’utilise de manière ponctuelle (actuellement Weleda)
  • un Brumisateur Avene
  • une huile démaquillante (Nektar de Namari)
  • un concentré démaquillant & masque (Kokon de Namari)
  • Une huile pour le visage (Elixier de Namari)
  • Un baume (Sorbet de Namari)
  • Une crème miracle (Cream II de Ayuna)
  • Exfoliant visage (Essence de Ayuna)

Alors 17 produits, pour les activistes minimalistes, ça peut paraitre tout à fait énorme !

? Cosmétiques green eco luxe

L’ensemble de mes cosmétiques (hors douche) tient dans ce petit panier !

Mais je vous assure que je pars de loin ! Le fait d’avoir éliminé tous les doublons etc. et de me concentrer précisément sur ces quelques produits me fait au final faire des économies conséquentes (même si les produits sont chers à la base).

Samedi prochain, je vous parlerai de ma routine d’amour et de ces produits que je kiffe au plus haut point !

En attendant je vous souhaite de passer une très belle journée ! Et si vous avez quelques instants, venez me parler de vous ! Dites-moi où vous en êtes du coté des cosmétiques ! Minimaliste ou maximaliste ? Bio pas bio ? Green de luxe ou pas ?

Et n’oubliez pas, il n’y a aucune vérité absolue ! Chacune fait comme elle peut, comme elle veut et de son mieux ?❤️.

Des Bisous ?

[widget id= »media_image-8″]
error: Attention ! Ce contenu est protégé !!